Un séjour en Vietnam : bonne idée ?

Des paysages magnifiques et naturels, des plages charmantes et immaculées, des habitants chaleureux et accueillant ou encore de délicieux plats de rue, ce ne sont pas les raisons qui manquent pour choisir le Vietnam comme prochaine destination pour vos prochaines vacances.

Situation géographique

               Le Vietnam occupe le sud-est de l’Indochine et se présente comme un serpent dressé. À l’est, ses côtes baignent sur 3200 kilomètres par la mer de la Chine. À l’ouest, le pays va jusqu’au Laos et au Cambodge. Tandis qu’au nord une frontière le sépare avec son plus proche voisin, la Chine.

               Le pays est également traversé par deux fleuves d’envergure : le Mékong qui a un immense delta se déversant dans la mer de Siam au sud. Et le fleuve rouge, au nord-est, qui a formé petit à petit la fameuse plaine du Tonkin.

               Parmi les baies formées par la mer de Chine, on retrouve la très reconnue baie d’Ha Long. Proche de la frontière qui sépare donc le pays avec la Chine. Ce paysage offre un spectacle unique, car il y a des roches qui surgissent à la verticale de l’eau. Tout simplement magique pour la mordue de découverte que je suis.

Situation économique

               Le Vietnam est un grand pays agricole. Malheureusement, il compte principalement des massifs montagneux et des collines. Pour faire face à ce manque de surface suffisante pour cultiver, les collines ont été adaptées pour la culture de riz. Comme elles sont sculptées en terrasse, j’ai eu l’impression d’être dans un paysage de carte postale.

vietnam-countryside-1492029_1280

               Mon séjour au Vietnam, c’était un synonyme de dépaysement total, que ce soit dans l’espace ou dans le temps. Dans cette grande contrée cohabitent 54 ethnies différentes. Et chacune d’entre elles garde ses rites ainsi que ses traditions.

               La courtoisie des habitants, les animations et les senteurs dans les marchés, les danses harmonieuses des jeunes femmes et les festivités qui animent la vie de tous les villages que j’ai visités, m’ont emmené tout droit dans un autre monde, une vie qui se situe un peu entre la vie en Inde et celle en Chine.

Climats et saisons

               Le pays donne également une grande importance au tourisme, sans pour autant perdre son âme et son authenticité. Je dirais même que cela fait son charme. Situé dans une zone des moussons, le Vietnam possède donc un climat chaud et humide.

               Au nord, le mois de novembre jusqu’à la fin avril début mai c’est la saison hivernale. Son principal avantage est qu’il ne va pas faire trop chaud à Hanoi et ses régions. Du mois de février à mars, vous pourrez profiter de belles éclaircies en soirée. Et du mois de mai au mois d’octobre, c’est l’été. La meilleure période pour y aller est donc entre le mois de juillet et le mois d’août.

               Au centre, la meilleure période se situe entre le mois de février jusqu’au mois de mai. Si vous avez envie de profiter de votre séjour sereinement, ne choisissez pas la période entre le mois de novembre et fin janvier, car la pluie abonde.

               La meilleure période pour visiter le sud du Vietnam est entre le mois de décembre à avril. C’est en effet la saison sèche et ensoleillée. Si vous voulez vraiment éviter la pluie, allez-y en mois de février et évitez surtout le mois de juillet à septembre.

Que voir au Vietnam ?

               Le Vietnam compte de nombreux sites archéologiques qui permettent de faire un petit retour en arrière, jusqu’à la dynastie du Champa, qui a occupé autrefois le centre du Vietnam. Les seuls survivants de cette culture unique : les tours-sanctuaires sont à visiter absolument.

               Vous y retrouverez notamment des monuments qui datent de cette époque à My Son. Ce site remarquable qui était la capitale religieuse et politique du royaume de Champâ. Lorsque vous allez y faire un tour, vous découvrirez instantanément pourquoi ce lieu est classé dans le patrimoine mondial de l’UNESCO.

viet-nam-780381_1280

               Plus au nord, jetez un petit coup d’œil à l’ancienne cité de Thang Long, qui est le témoin privilégié d’une autre culture, celle construire par le royaume Dai Viet. Durant 13 siècles, cet endroit est resté le centre du pouvoir d’un ensemble d’édifices très riche en culture.

               Pas très loin de là, la ville de Hué, qui est également inscrite dans le patrimoine de l’UNESCO. Elle est devenue la première capitale officielle du pays dans les années 1802 et le resta jusqu’en 1945.

               Au sud, à proximité d’Hô Chi Minh-Ville, on retrouve des édifices défensifs d’un tout autre genre. Et récemment : les tunnels de Cu Chi. Ces grandes galeries souterraines de plus de 100 kilomètres ont des équipements nécessaires pour faire face à des combats. Elles ont d’ailleurs permis aux résistants de tenir tête aux Américains durant la guerre du Vietnam.

               Tout près de cet endroit, l’ancienne Saigon, qui est restée trépidante et dynamique, la plus grande ville du pays et également son centre économique. Vous ne regretterez pas la balade dans les ruelles que vous y ferrez. Ce sera également l’occasion de déambuler dans les marchés et constater de visu les embouteillages de vélos et de cyclomoteurs. C’est aussi un point de départ parfait pour vos visites du delta du Mékong.

Mes coups de cœur

               Lors de ma visite, j’ai eu un véritable coup de cœur pour les fêtes traditionnelles du pays. Ces derniers m’ont permis de découvrir le respect que voue la population aux ancêtres, à la nature ainsi qu’aux dieux.

               Si vous avez aussi envie de vivre cette belle aventure, sache qu’il y a de nombreuses célébrations durant toute l’année. Mais le Têt est le plus important d’entre eux. On célèbre dans ce pays, le Nouvel An du calendrier lunaire. Durant ces fêtes, il y aura des cérémonies de culte, des offrandes, des processions, des jeux, des danses et des chants.

               Comme je l’ai dit au tout début, le pays est composé par 54 ethniques. Les activités durant ces festivités sont donc différentes selon la région. Au rendez-vous, des combats de buffles, des concours d’éléphants, des fêtes des airs qui mettent à l’honneur de très beaux cerfs-volants que vous retrouverez nuls par ailleurs.

               J’ai été aussi sous le charme du plat traditionnel au Tonkin : le Pho. Cette soupe servie avec des nouilles de riz est composée de plusieurs ingrédients : boulettes de viandes ou de crevettes selon vos envies. J’ai aussi l’occasion de goûter à des beignets, raviolis, crustacés et surtout du riz sous toutes les formes.

Latest Comments
  1. Maël

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *