Tout savoir sur la récupération d’eau de pluie

               La pratique de la récupération d’eau de pluie ne date pas d’hier. En effet, on peut remonter au-delà des trois millénaires av. J.-C. pour trouver les premiers systèmes de récupération d’eaux pluviales pour la consommation humaine. De nos jours, la collecte d’eau de pluie se fait dans les quatre coins du monde. Que ce soit en Amérique, à Hong Kong ou encore en France.

               Plusieurs raisons peuvent motiver les foyers à la collecte d’eau de pluie. Certains prévoient d’arroser le jardin, d’autres de laver la voiture… et il y a même ceux qui utilisent cette eau comme l’unique source d’eau pour la maison entière.

eau

Démarche écologique : récupération eau de pluie

               En ayant recours à la récupération d’eau de pluie, vous n’aurez plus besoin de faire des traitements à l’aide de produits chimiques. Que ce soit pour vos toilettes ou pour vos canalisations. En plus, comme l’eau de pluie est naturellement douce, vous n’aurez aucune crainte à avoir au sujet de l’état de vos tuyauteries.

               De plus, l’eau que vous avez à la maison doit toujours subir des traitements si vous souhaitez l’utiliser pour vos plantes ou votre pelouse. Cela signifie que vous avez besoin d’user de l’énergie ainsi qu’investir dans des produits de traitements. Et bien sûr, ces derniers ne sont pas toujours en accord avec l’esprit d’un jardin bio. Si vous avez vraiment besoin d’arroser vos légumes, l’eau de pluie est ce qu’il vous faut.

               Si vous avez envie de vous rafraichir durant les périodes où le soleil surplombe le ciel, surtout ne vous retenez plus. Grâce à la récupération d’eau de pluie, vous pouvez très bien remplir votre petite piscine. En plus, cette alternative est non seulement écologique, mais également gratuite.

Démarche économique : récupération d’eau de pluie

               Vous avez toujours cherché un moyen pour réduire votre facture d’eau ? Je suis contente de vous dire qu’il n’y a rien de mieux que la récupération d’eau de pluie pour baisser votre consommation en eau potable. Par conséquent, vous pouvez très bien maitriser votre dépense en eau.

               Et avec la hausse permanente de la tarification du m3 de l’eau, il est important de trouver une solution plus économique qui est aussi fiable et peut être amorti rapidement. C’est pour cela que je vous conseille donc de vous tournez vers la récupération d’eau de pluie.

               Si vous n’êtes pas encore convaincu, je peux vous donner des chiffres. En moyenne, un consommateur français consomme entre 150 à 200 litres d’eau par jour. Le budget d’eau d’une famille de quatre personnes se situe donc entre 500 et 700 euros par an. Mais grâce à la récupération d’eau de pluie, vous pouvez économiser jusqu’à 50 % de la consommation d’eau.

               Essayer aussi de ne plus utiliser l’eau potable pour les lavages de voiture, l’arrosage de jardin ou encore le nettoyage des toilettes. Sans vous en rendre compte, l’arrosage d’une pelouse de 200 m² nécessite l’utilisation de 700 m3 d’eau en une année. Économisez donc près de 200 euros en utilisant l’eau de pluie.

Le fonctionnement de l’eau de pluie

               La pluie est bien évidemment la base principale de ce processus. Une fois qu’elle tombe sur votre toit, elle sera reçue et redirigée par les gouttières de votre habitation. Ces gouttières peuvent ensuite être reliées avec un collecteur, ou cuve aérienne pour les initiés.

               Vous aurez aussi la possibilité d’installer un réservoir enterré pour stocker un volume d’eau important. L’eau de pluie qui y sera récupérée pourra être conduite vers votre maison par le biais d’une pompe électrique. Après cela, vous aurez la possibilité d’alimenter tous vos appareils ménagers ou encore laver les toilettes.

               Le fonctionnement du collecteur est très simple : l’eau qui tombe sur votre toit subit un filtre et tombe directement dans ce dernier. Vous pouvez stocker environ 80 à 90 % de l’eau de pluie qui est tombée sur votre toiture.

               Une fois que la pluie tombe sur votre toit, il passera par un filtre automatique avant de tomber votre réservoir enterré. Ce dernier sera installé directement dans le sol, entre votre gouttière et votre cuve. Et si le réservoir se remplit, l’eau de pluie sera tout de suite redirigée vers les réseaux d’eau de pluie.

Choisir entre un récupérateur extérieur ou une cuve enterrée

               Il existe plusieurs moyens pour stocker l’eau de pluie. C’est à vous de décider lequel est le mieux adapté à vos besoins et lequel correspond à vos possibilités. C’est normal si vous avez du mal à choisir, surtout si vous êtes débutant en la matière.

               Mais il est pourtant assez facile de se décider en prenant en compte quelques points. D’abord, vous devez identifier l’utilisation première de l’eau de pluie que vous allez collecter. Est-ce que ce sera pour un usage domestique ou encore pour un usage extérieur (soit l’arrosage et le lavage de voiture) ?

               Comme l’installation de ces systèmes nécessite aussi une bonne place, vous devez dès maintenant définir la place possible pour la mise en place du système. Certains récupérateurs nécessitent plus de place que d’autres.

               Vous y avez sûrement pensé, mais je pense qu’il est tout de même utile de se pencher sur cette question : le budget. Si vous optez pour un collecteur hors sol, vous devez préparer entre 19 € au minimum et 300 € au maximum. Pour le modèle enterré, vous devez compter entre 400 et 4500 €.

               Et enfin, essayez de connaitre vos besoins en eau. Pour ce faire, vous pouvez par exemple demander l’aide d’un professionnel afin d’avoir un chiffre précis. En effet, c’est selon vos besoins que vous pouvez ou non choisir un modèle de récupérateur d’eau.

eau-agua

Obligations de l’utilisateur d’eau de pluie

               Faites attention, il est obligatoire de récolter les eaux de pluie en aval sur les toitures non accessibles. En plus de cela, vous devez faire en sorte que ces derniers ne contiennent pas de plomb et d’amiante-ciment. Comme c’est très risqué, je recommande vivement d’utiliser l’eau récoltée pour arroser les plantes, laver les sols, les sanitaires et rien que ça.

               Si l’eau de pluie utilisée est rejetée dans le réseau d’assainissement collectif, vous devez absolument prévenir le maire de votre ville. Il vous demandera aussi de donner un chiffre exact sur le volume que vous avez utilisé.

               Enfin, vous devez toujours mettre une pancarte disant que l’eau est non potable. Cette inscription doit être installée près de vos toilettes et des points de soutirage d’eau de pluie. En effet, l’eau de pluie ne peut vraiment pas être consommée.

Latest Comments
  1. Fanny D

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *